1.2

Les transplantations d’organes

Si une patiente ou un patient doit recevoir un organe ou a déjà bénéficié d’une transplantation, elle ou il requiert une prise en charge interdisciplinaire qui réunit un bon nombre de spécialistes, tels que des chirurgiennes et chirurgiens, des médecins internistes, des spécialistes en médecine intensive, des anesthésistes, une coordinatrice ou un coordinateur de don ou de transplantation, etc. Au CHUV, c’est le Centre de transplantation d’organes (CTO) qui assure la prise en charge interdisciplinaire des patientes et patients.

Les interventions de transplantation sont réparties entre le CHUV et les HUG.

En 2004, dans le but de former le Centre universitaire romand de transplantation (CURT), le CTO du CHUV s’est associé au Service de transplantation des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG). Cette alliance avait pour but de développer l’excellence de l’enseignement, de la recherche et des soins dans le domaine de la transplantation en Suisse romande. Depuis lors, dans le cadre actuel des mandats de médecine hautement spécialisée en Suisse, les interventions de transplantation sont réparties entre les deux hôpitaux.

La répartition entre les cantons de Vaud et Genève obéit à une logique par organe:

  • Le thorax à Lausanne, avec les transplantations du cœur et des poumons
  • L’abdomen à Genève, avec les transplantations du foie et du pancréas

Les transplantations rénales se pratiquent sur les deux sites.

Médecine hautement spécialisée - Nombre de transplantations

Total

Nombre de donneuses et donneurs prélevé·e·s aux soins intensifs

Rénales (adultes)

Rénales (enfants)

Pulmonaires

Cardiaques

Commentaire du graphique

En 2020, le CHUV a pratiqué 41 transplantations rénales chez des adultes et une chez un enfant.

La transplantation rénale permet d’offrir une alternative à l’hémodialyse aux patientes et patients qui souffrent d’insuffisance rénale terminale. Elles et ils bénéficient alors d’une survie globalement plus longue, avec une meilleure qualité de vie. Les résultats du CHUV montrent que le taux de survie des personnes transplantées du rein est d’environ 95% à 5 ans.

Pour les transplantations cardiaques et pulmonaires, les résultats sont excellents en comparaison internationale.

En ce qui concerne les transplantations cardiaques, le volume d’activité du CHUV reste stable avec 20 transplantations en 2020, dont trois pour des enfants.

Le domaine des transplantations évolue continuellement. De nouvelles techniques et de nouveaux outils sont intégrés à la pratique de nos équipes à la pointe de l’expertise dans le domaine. Avec une survie à 5 ans d’environ 80% pour les transplantations cardiaques et pulmonaires, les résultats qui en découlent sont excellents en comparaison internationale.

Malgré la fermeture du programme de transplantation rénale «don vivant» en mars, avril, octobre, novembre et décembre 2020 pour cause de pandémie, 21 donneuses et donneurs ont été prélevé·e·s au CHUV en 2020 (25 en 2019).