1.3

Les urgences, principale voie d'entrée au CHUV

Le nombre de personnes qui se sont présentées à un service d'urgences au CHUV ou à l'Hôpital de l'Enfance a crû de 3,1% entre 2014 et 2015. 39% de celles qui sont passées par le Service des urgences du CHUV ont finalement été hospitalisées.

Activité des services d'urgences

2013 2014 2015
CHUV 38'276 38'977 39'592
Hôpital de l'Enfance 32'626 30'605 32'150
Total 70'902 69'582 71'742

Mode d'admission

Depuis 2004 (indice 100), le nombre total d’admissions a crû de 16% (indice 116). Le nombre d’admissions en urgence a augmenté de 27%, alors que les admissions programmées ont augmenté de 2% seulement. Le nombre de naissances a, quant à lui, augmenté de 39%.

Entrées convoquées
Entrée en urgence
Total
Nouveau-nés

Pour 2015, les admissions en urgence augmentent de 4%. Actuellement, 56,4 % des patientes et patients somatiques aigus hospitalisés au CHUV sont admis en urgence, que ce soit via le Service des urgences, les urgences de l’Hôpital de l’Enfance, celles de la Maternité ou de la dermatologie. Cette forte croissance des admissions en urgences limite celle des activités programmées dont le volume stagne entre 2014 et 2015.

La croissance des admissions en urgences limite celle des activités programmées dont le volume stagne entre 2014 et 2015.

Création d’une Unité de dégrisement

Le 2 avril 2015, le CHUV a inauguré une unité de quatre lits de dégrisement dans le cadre d’un projet pilote de neuf mois. L’objectif est double : permettre une prise en charge mieux adaptée des personnes fortement alcoolisées et alléger le Service des urgences lorsque ces patientes et patients présentent un faible risque de complications.

Le Service des urgences du CHUV accueillent plus d’une trentaine de cas d’alcoolisation aiguë par semaine, soit 5% des admissions totales, dont un tiers est formé de jeunes présentant un faible risque de complication médicale. Les lits de dégrisement permettent une alternative qui garantit la sécurité de ces patients sans surcharger inutilement les urgences. Cette nouvelle unité a ainsi accueilli 168 patients en 2015.

La nouvelle Unité de dégrisement a accueilli 168 patients et soulagé d’autant le Service des urgences.

Lors d’un séjour à l’Unité de dégrisement, les frais liés aux soins sont pris en charge par la LAMal ; dans la mesure où son séjour se prolonge au-delà de la période de risque sanitaire, le patient assume une participation forfaitaire de 50 francs pour l’hébergement, ainsi que la franchise selon son modèle d’assurance et les frais d’ambulance, le cas échéant. Cette solution vise à responsabiliser les usagers en leur demandant de participer aux coûts qu’ils engendrent.

L’unité est rattachée au Service d’alcoologie du CHUV et constitue un maillon d’une filière de prise en charge globale, en partenariat avec les forces de l’ordre, le personnel ambulancier et social.

Communiqué de presse : Ouverture d’une unité de lits de dégrisement aigus au CHUV (PDF)