4.2

Flux du personnel et nominations

Pour maintenir l’excellence de ses prestations, un hôpital universitaire a besoin d’attirer et de garder au sein de ses équipes des collaboratrices et collaborateurs d’exception. En 2015, comme les années précédentes, les nominations aux postes de responsables de service démontrent que le CHUV peut profiter d’un large panel de compétences dans la conduite de ses missions de base.

Nouveaux contrats

Le nombre important de nouveaux contrats s’explique par le fait que le CHUV est un établissement de formation, qu’un grand nombre de personnes quittent au terme de celle-ci. A cela, s’ajoutent le renouvellement normal du personnel pour pallier aux départs naturels et aux retraites, ainsi que l’accroissement de l’activité.

2013 2014 2015
Embauches 2'503 2'352 2'427
Réembauches 938 966 1'031
Total 3'441 3'318 3'458

Anne-Emmanuelle Ambresin

Au 1er mai 2015, Anne-Emmanuelle Ambresin a été nommée médecin-cheffe et responsable de l’Unité multidisciplinaire de santé des adolescents (UMSA), qui devient désormais une division. La Dre Ambresin occupait ce poste ad interim depuis le départ à la retraite du Prof. Pierre-André Michaud en juillet 2014.

Anne-Emmanuelle Ambresin a rejoint l’UMSA il y a huit ans. Durant cette période, elle a effectué un séjour scientifique en Australie pour y obtenir un Master en épidémiologie et biostatistique et accomplir plusieurs travaux de recherche, centrés sur l’adolescence.

Son parcours reflète la multidisciplinarité primordiale aux yeux de la nouvelle division qui cherche à prendre en charge les adolescentes et adolescents dans leur globalité tout en leur offrant des soins spécifiques, adaptés à leur problématique.

L'Unité multidisciplinaire de santé des adolescents devient une division

Cette transformation est d’abord la reconnaissance du travail accompli depuis 17 ans. Une reconnaissance pleinement justifiée au vu du rôle important que joue la division au sein du CHUV et des nombreux mandats qu’elle assure avec brio. Cette unité se développe autour de plusieurs axes cliniques d’enseignement et de recherche incluant, les troubles alimentaires comme l’anorexie et la boulimie, les troubles fonctionnels complexes, l’absentéisme scolaire, les soins de premier recours auprès des migrants mineurs non accompagnés, les adolescentes et adolescents vulnérables et sportifs.

Danielle Bouchard

Le 1er avril 2015, Danielle Bouchard a été nommée directrice des soins du Département de médecine. Après une formation initiale au Canada, elle débute au CHUV au Centre interdisciplinaire des urgences. En 2007, elle obtient un Diplôme d’études supérieures en direction, organisation et stratégie des structures sanitaires et sociales à l’Université de Lyon.

Danielle Bouchard poursuit sa carrière avec brio : au CHUV, comme cheffe de projet pour la Cellule de gestion des flux de patients et adjointe en charge des projets transversaux à la Direction des soins, mais aussi dans d’autres hôpitaux, en tant que directrice des soins à l’Hôpital de Sion ou directrice des soins aigus et de la réadaptation à l’Ensemble hospitalier de La Côte.

Ce riche parcours professionnel, allié à son dynamisme et à sa capacité à fédérer, Danielle Bouchard pourra désormais le mettre au service du plus grand département clinique somatique du CHUV.

Jean-Marc Corpataux

Le 1er janvier 2015, Jean-Marc Corpataux a été nommé chef du Service de chirurgie vasculaire. Expert en chirurgie ouverte et endovasculaire, le Prof. Corpataux est également impliqué depuis de nombreuses années dans le programme de greffes rénales à donneur vivant et décédé. Ses recherches se concentrent sur la resténose après revascularisation, projet qu’il a développé en partenariat avec l’EPFL et plusieurs centres universitaires anglais et français.

Jean-Marc Corpataux est l’auteur de nombreuses publications dans des journaux expertisés qui reflètent l’intense activité menée au sein de son service. Membre de plusieurs sociétés scientifiques, il est actuellement président de la Société suisse de chirurgie vasculaire et représente la Suisse au conseil directeur de l’European Society for Vascular Surgery.

Création du Service de chirurgie vasculaire

Une année après la reconnaissance par la FMH de la chirurgie vasculaire en tant que spécialité à part entière, le Service de chirurgie vasculaire était créé au CHUV ; il devient ainsi le premier service universitaire de Suisse et le seul centre de formation A pour la Suisse romande. Un enseignement chirurgical classique, associé à l’apprentissage des techniques endovasculaires et une formation en recherche fondamentale, rend ce service très attractif pour les jeunes collaboratrices et collaborateurs, et de fait, il jouit d’une excellente réputation au niveau national et international.

Philipe Eckert

Le Dr Philippe Eckert a été nommé chef du Service de médecine intensive adulte au 1er octobre 2015.

Philippe Eckert est un spécialiste de la médecine intensive et interne, une formation qu’il a complétée en 2010 par un Master in Business Administration, option Management des institutions de santé, obtenu à l’Université de Genève. Sa carrière d’intensiviste l’a conduit à Lausanne, à Delémont et à Sion, où il a notamment occupé la fonction de directeur médical du Centre hospitalier du Valais central.

Très impliqué dans la formation, Philippe Eckert est responsable depuis 1997 du programme romand de formation postgraduée en médecine intensive. Ses intérêts vont également vers le don d’organes ; membre du Comité national de Swisstransplant, il assume depuis 2008 la présidence du programme latin de don d’organes.

Gilbert Greub

Depuis le 1er avril 2015, le Prof. Gilbert Greub est le nouveau chef du Service de microbiologie du CHUV et le directeur de l’Institut de microbiologie de l’UNIL.

Gilbert Greub a été successivement responsable du Laboratoire de parasitologie diagnostique en 2007, coresponsable du Laboratoire de bactériologie en 2009 puis médecin-chef des laboratoires de microbiologie diagnostique. Il est également l’actuel président de la Société suisse de microbiologie.

Ses innovations en microbiologie diagnostique (trois brevets), ses découvertes de nouvelles bactéries d’intérêt médical, ainsi que l’étude de leur biologie lui ont valu une reconnaissance internationale, notamment pour un projet étudiant le mécanisme de division des chlamydiae et l’identification des protéines concernées, qui représentent autant de cibles thérapeutiques.

François Rouiller

Le 1er juillet 2015, François Rouiller a été nommé responsable de l’aumônerie du CHUV ; par ailleurs il continue à assumer à 50% la fonction d’accompagnant spirituel qu’il occupe depuis 2010.

Licencié en théologie de l’Université de Fribourg, François Rouiller a également suivi un cursus en gestion d’équipe et poursuit une formation de superviseur. Chargé de cours à la Faculté de biologie et médecine, il anime depuis 2011 le séminaire intitulé « Médecine, spiritualité et religions ».

Passionné par l’humain, en particulier dans son univers spirituel et existentiel, François Rouiller souhaite développer la prise en compte du spirituel dans le domaine clinique, et contribuer à faire de l’aumônerie du CHUV un pôle d’excellence dans les trois missions de soins, de formation et de recherche.

Jean-Daniel Tissot

Le Prof. Jean-Daniel Tissot a succédé le 1er août 2015 à la Prof. Béatrice Desvergne à la tête de la Faculté de biologie et de médecine. Il occupe donc désormais également les fonctions de directeur de la formation et de la recherche au sein du CHUV.

Jean-Daniel Tissot a une formation en médecine interne, en hématologie clinique et en hématologie de laboratoire, ainsi qu’une spécialisation en médecine transfusionnelle. En 1987, il rejoint le Service régional vaudois de transfusion sanguine dont il sera médecin-chef de 2007 à 2014. A ce titre, il gère le rapprochement des services régionaux vaudois et bernois, devenu réalité au 1er janvier 2015.

Ses recherches portent notamment sur l’évaluation des lésions induites lors du stockage et de la préparation des produits sanguins.

David Vernez

Le Prof. David Vernez s’est vu confier la direction de l’Institut universitaire romand de santé au travail le 1er janvier 2015. Il succède ainsi à la Prof. Brigitta Danuser qui a exercé cette fonction durant dix ans.

Ingénieur-chimiste de formation, David Vernez est un spécialiste de l’hygiène du travail. Il s’intéresse tout particulièrement à l’évaluation et à la prédiction de l’exposition aux polluants. Membre de plusieurs comités scientifiques, il collabore étroitement avec de nombreuses entités universitaires dans le cadre de ses recherches.

Très actif dans l’enseignement pré- et postgradué, David Vernez est par ailleurs responsable de la formation des hygiénistes du travail suisses.