5.4

Développement durable

Le développement durable est une préoccupation majeure du CHUV. La mise en œuvre de son Agenda 21 est inscrite dans le plan stratégique 2014-2018. Structuré autour de quatre thèmes principaux, cet agenda fixe 19 objectifs prioritaires et propose 79 actions concrètes.

Thèmes et objectifs

Sur les 79 actions de l’Agenda 21 dont trois ajoutées en 2015, 18 se sont terminées à fin 2015, une a été abandonnée, 46 sont en cours dont trois ont démarré en 2015 ; quatre autres vont démarrer en 2016. Pour certaines actions en cours, le délai a été reporté d’un ou deux ans en lien avec les futurs chantiers.

Degré d'atteinte
des objectifs
1. Institution respectueuse de l'environnement 75%
Poursuivre la politique d’achats responsables
Poursuivre et améliorer la gestion responsable des déchets
Maîtriser la consommation des produits de désinfection et de nettoyage et leur utilisation
Concevoir et valoriser les aménagements et les espaces verts
Gérer les risques environnementaux (rejets, émissions, micropolluants, etc.)
2. OPTIMISATION DE LA CONSOMMATION DES RESSOURCES NATURELLES ET ÉNERGÉTIQUES 64%
Elaborer un plan pluriannuel d’assainissement des bâtiments
Poursuivre la réduction de la consommation d’eau
Poursuivre la réduction de la consommation électrique
Poursuivre la réduction de la consommation de papier
3. PRATIQUES DE SOINS RESPONSABLES ET ACTIONS DE SANTÉ PUBLIQUE 68%
Optimiser l’utilisation des produits jetables versus les produits réutilisables
Mettre aux normes et optimiser les locaux sales et développer un concept de déchetterie d’étage
Développer un concept de radioprotection et de documentation des doses d’exposition d’irradiation
Optimiser les examens de laboratoire
Optimiser la gestion du sang
4. CONDITIONS DE TRAVAIL RESPONSABLES 68%
Valoriser les actions dans le cadre de la politique de fidélisation et d’attractivité vis-à-vis des professionnels (job sharing)
Intégrer chacun dans la société et le monde du travail
Conduire le plan de mobilité (personnel, patients, marchandise)
Mettre en œuvre la charte santé et sécurité au travail et le manuel MSST
Diminuer les risques psychosociaux
Mettre à disposition des zones de repos pour le personnel
Développer une restauration collective responsable
Mettre à disposition des outils favorisant les pratiques alternatives de travail
Elaborer et mettre en œuvre une politique de gestion du handicap dans le cadre de la politique.
Global 68%

Communication et collaborations

Plusieurs actualités sur la consommation d’énergie et des ressources, la gestion du sang, le télétravail et le job sharing ont été publiées en interne.

Le CHUV a poursuivi sa participation à la Plateforme développement durable (anciennement Plateforme CO2) réunissant la Fédération des hôpitaux vaudois (FHV), l’EPFL, l’UNIL, l’Ecole hôtelière et animée par l’Unité de développement durable du canton de Vaud.

Un référentiel de développement durable dans le milieu des soins, élaboré depuis 2013 par le CHUV, la FHV, la société Globalité Management et quelques institutions romandes a été finalisé durant l’automne. Il sera disponible dès mars 2016. Parallèlement, une association sera créée afin de réunir les utilisateurs et recenser les propositions d’améliorations au référentiel.

Thème 1 : Institution respectueuse de l’environnement

Beelong - L’indicateur écologique de la nourriture

Beelong a été mandaté par le CHUV afin d’analyser l’impact environnemental de sa politique d’achats alimentaires. Les résultats ci-dessous sont extraits du rapport d’analyse pour la période hivernale 2015 (phase 1). Les résultats pour la période estivale (phase 2) seront disponibles d’ici à mars 2016.

Cette première analyse attribue au CHUV une note globale de C (3,88 sur 6), soit au-dessus de la moyenne de l’indicateur qui est fixée à D.

Les résultats démontrent les éléments positifs suivants :

  • le bon respect de la saison pour les fruits et les légumes, malgré la période hivernale,
  • la bonne maîtrise des quantités de protéines animales consommées,
  • une certaine quantité de poisson suisse.

Thème 2 : Optimisation de la consommation des ressources naturelles et énergétiques

Application de la loi sur l’énergie : installation de panneaux solaires photovoltaïques

Les récentes dispositions de la loi vaudoise sur l’énergie apportent des modifications importantes en matière de production d’énergie. En effet, dorénavant au moins 20% des besoins électriques d’un bâtiment doivent être couverts par des énergies renouvelables produites directement sur le site en question. Par conséquent, toute nouvelle construction et/ou extension demande également l’installation d’une production électrique.

En 2015, un des principaux chantiers de ce type a été l’extension du bâtiment Beaumont 23 regroupant le service des jardiniers, les ateliers de menuiserie et de sérigraphie du CHUV. Cette extension, modeste en termes de surface, a permis l’installation de la première production solaire sur la Cité hospitalière.

Panneaux solaires photovoltaïques (Beaumont 23)

Selon les directives cantonales, la surface minimale imposée était de moins de 10 m2, soit l’équivalent de trois ou quatre panneaux solaires photovoltaïques. La volonté du CHUV étant de ne pas se cantonner au strict minimum, il a été décidé d’installer 6 fois plus de surface, soit 60 m2.

Données techniques
Surface de l’installation 60,80 m2
Nombre de modules solaires 38 u
Puissance installée 12,54 kWp
Production annuelle estimée 12’540 kWh
Bilan environnemental
Tonnes de CO2 économisées sur 30 ans 245

Financement des panneaux solaires photovoltaïques

Subvention fédérale swissgrid - 24%
Déduction fiscale - 23%
Coût net du projet - 53%

Thème 3 : Pratiques de soins responsables

Locaux sales et déchetteries d’étage

La mise aux normes des locaux sales et des déchetteries d’étage se poursuit à raison de deux ou trois zones par année. A ce jour, plus de 60% des locaux recensés ont été couverts. L’objectif des 100% devrait être atteint en 2018.

Thème 4 : Conditions de travail responsables

Santé et sécurité au travail – Prévention des chutes

En 2015, l’Unité santé sécurité au travail a mis en place une campagne de prévention contre les chutes sur le lieu de travail. Celles-ci représentent plus de 20% des accidents professionnels hors accidents dus à l’exposition à du sang ou des liquides biologiques. Soit environ 70 accidents par année.

D’autres actions de formation ont été menées avec plus de 1000 collaboratrices et collaborateurs qui ont suivi des cours de prévention. Des sujets comme la sécurité dans les laboratoires, les risques lors d’utilisation de médicaments cytotoxiques ou encore des risques liés à l’utilisation de produits de nettoyage ont été abordés.

Enfin, des actions de prévention ont été mises en place dans le domaine des risques psychosociaux avec des formations sur le thème du harcèlement, du burn-out et du mobbing.

Télétravail

Depuis l’été 2015, le télétravail est favorisé au sein de l’institution pour les collaboratrices et collaborateurs qui le souhaitent. Cette flexibilisation permet d’améliorer les conditions de travail tout en diminuant les émissions de gaz à effet de serre par la limitation des trajets.