4.1

La sécurité interventionnelle

Avant toute opération, les médecins et les soignants doivent remplir une liste de contrôle afin de prévenir les erreurs. Le CHUV surveille son taux de remplissage de très près.

En s’appuyant sur les recommandations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour une chirurgie plus sûre afin d’épargner des vies, le CHUV a introduit une check-list de sécurité interventionnelle. Les équipes médico-soignantes doivent la remplir avant toute intervention chirurgicale et acte interventionnel. Cette procédure vise à prévenir les erreurs de site opératoire, les infections ou les oublis de corps étrangers.

La check-list de sécurité interventionnelle vise à prévenir les erreurs de site opératoire, les infections ou les oublis de corps étrangers.

Plus spécifiquement, la check-list a pour objectifs:

  • d’améliorer la sécurité interventionnelle en intégrant dans les pratiques des équipes la vérification croisée de différents points critiques de sécurité;
  • de renforcer la communication et le partage des informations au sein des équipes travaillant au bloc opératoire ou plateau technique interventionnel.

La liste comprend une succession d’étapes déclinées en activités, telles que le contrôle de l’identité du patient ou de la patiente, le contrôle du marquage du site opératoire, la disponibilité du bon matériel, le comptage des compresses, etc. Pour chaque intervention dans un bloc opératoire, elle est considérée comme remplie à 100% lorsque tous les éléments de toutes les étapes sont renseignés.

Checkliste interventionnelle, évolution depuis début 2013

Nombre d'interventions

Objectif

Proportion d'interventions avec tous les éléments de la checkliste renseignés au dessus de l'objectif

Proportion d'interventions avec tous les éléments de la checkliste renseignés en dessous de l'objectif

Objectifs pour 2018

L’objectif des 95% de taux de saisie de la checkliste n’étant pas encore atteint, le CHUV continuera à améliorer progressivement la systématisation de cette pratique en 2018.