Direction générale

rapport qualité 2018

Ce que vous trouverez dans le rapport qualité

Le rapport qualité du CHUV expose les principaux indicateurs qui évaluent la prise en charge des patientes et patients. Il décrit également une partie des projets que l'hôpital développe dans le but d'améliorer la qualité des soins et la sécurité des patientes et patients.

Éditorial

Oliver Peters
Directeur général adjoint

La qualité des soins, c'est travailler ensemble

Offrir aux patientes et patients des soins de qualité ne demande pas seulement que toutes les collaboratrices et tous les collaborateurs d’un hôpital soient animés de bonne volonté. Encore faut-il mettre en place, à tous les niveaux de l’institution, une organisation du travail qui réponde spécifiquement à ce but.

Une gouvernance de la qualité

Voilà plusieurs années que le Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV) met progressivement en place un Dispositif qualité. Cette démarche a d’abord consisté à créer, au niveau de la direction, un Comité qualité et sécurité. Le rôle de cette instance est de s’assurer du suivi des événements indésirables, des plaintes et des indicateurs clés. Elle détermine également les projets d’amélioration prioritaires et surveille leur implémentation. Depuis 2018, cette gouvernance a été progressivement étendue aux services cliniques du CHUV: au sein de chaque service, les efforts sont coordonnés par un Comité de service sous la responsabilité du médecin et de l’infirmière cheffe ou l’infirmier chef de service. Les responsabilités essentielles de ces Comités de service sont d’établir un cockpit des instruments et mesures «Qualité et sécurité» (Q&S) essentiels, ainsi que de définir le plan d’amélioration annuel du service. La dernière étape va être d’intégrer les démarches «Performance des soins» déployées dans chaque unité de soins avec les dispositifs Q&S des services.

Les centres et filières du CHUV ont pour trait commun de privilégier le travail en équipe interdisciplinaire et de définir chaque étape de la prise en charge de façon précise.

Parmi les éléments forts du Dispositif qualité du CHUV figurent les centres spécialisés dans le domaine du cancer, mis en place depuis 2008: les Centres du sein, de la prostate, des tumeurs thoraciques, des sarcomes et des tumeurs gynécologiques. Parallèlement, au sein de plusieurs départements, l’hôpital a créé une série de «filières» spécifiques à certaines prises en charge: la filière de traumatologie pour les accidents graves, la filière STEMI pour les infarctus du myocarde, la filière AVC pour les attaques cérébrales, la filière de la fracture ostéoporotique afin de garantir le soin optimal des fractures majeures du fémur, des vertèbres ou du bassin, ou encore le programme ERAS (pour enhanced recovery after surgery) qui optimise les prises en charge dans un certain nombre de services chirurgicaux.

Encourager les projets internes

Ces centres et filières ont pour trait commun de privilégier le travail en équipe interdisciplinaire et de définir chaque étape de la prise en charge de façon précise. Très positifs, leurs résultats montrent que cette voie, qui met ensemble toutes les professions nécessaires autour de chaque patiente et patient, est la meilleure pour offrir des soins sûrs, efficients et de qualité.

Le Comité qualité et sécurité du CHUV n’est cependant pas seulement une instance qui oriente l’organisation de la prise en charge des patientes et patients. Son rôle consiste aussi à encourager les nombreux projets qui, chaque année, naissent spontanément au sein des équipes du CHUV. C’est la démarche du concours Qualiday (voir plus bas). Fin 2018, sa première édition a récompensé les initiatives qui, au sein des services de l’hôpital, améliorent le plus nettement la qualité et la sécurité des soins.

Le CHUV en chiffres

Le CHUV est l’un des cinq centres hospitaliers universitaires suisses, aux côtés des hôpitaux de Genève, Berne, Bâle et Zurich. Il poursuit trois missions de base confiées par les pouvoirs publics: les soins, la formation et la recherche.

D’envergure européenne, le CHUV est à la fois un hôpital tertiaire doté d’équipements de haute technologie, un hôpital régional pour la population de l’agglomération lausannoise, ainsi qu’un centre de référence spécialisé pour l’ensemble du canton de Vaud, de même que pour une partie importante de la Suisse romande.

Le CHUV comprend 16 départements cliniques, médico-techniques et académiques et administratifs, ainsi qu’un établissement médico-social (EMS) psychogériatrique. Il assure des soins dans tous les domaines de la médecine: affections somatiques et maladies psychiatriques, disciplines médicales et chirurgicales, traitements en ambulatoire et hospitaliers.

Afin d’assurer la formation prégraduée, postgraduée et continue des médecins, le CHUV est étroitement lié à la Faculté de biologie et de médecine de l’Université de Lausanne. Il collabore également avec les autres institutions universitaires lémaniques (EPFL, ISREC, Institut Ludwig), les Hôpitaux universitaires de Genève, ainsi qu’avec d’autres hôpitaux, établissements de soins ou institutions, telles la Fédération des hôpitaux vaudois et la Société vaudoise de médecine.

51'274

patientes et patients
hospitalisé·e·s

1'554

lits exploités

500'229

journées d'hospitalisation

75'766

urgences traitées

3'375

naissances

355'405'365

points TARMED facturés
en consultations ambulatoires

11'681

collaboratrices et collaborateurs
qui représentent 106 nationalités
(9'227 emplois à plein temps)

1,8

milliard de francs de budget
(chiffre arrondi)

Offrir des soins de qualité et sûrs, la première des priorités

Les hôpitaux qui placent la qualité des soins et la sécurité des patientes et patients au rang de première priorité obtiennent de meilleurs résultats. Cette priorité occupe le CHUV depuis plusieurs années. Elle se décline en 5 objectifs permanents.
Pour chacun de ces objectifs, des indicateurs permettent de surveiller la qualité des soins de façon systématique. Les résultats sont analysés de façon détaillée, puis régulièrement transmis à l’ensemble des cadres, ainsi qu’à toutes les collaboratrices et tous les collaborateurs des départements cliniques. Ensuite, en cas de besoin, la Direction du CHUV et les services initient des démarches d’amélioration, dont les effets sont suivis avec les mêmes indicateurs, ou si nécessaire, avec des indicateurs supplémentaires.

Une journée pour célébrer la qualité

Journée Qualiday

Organe de référence: Comité qualité et sécurité

Depuis 2018, le CHUV organise un concours pour encourager les projets de ses équipes.

Les collaboratrices et collaborateurs du CHUV conçoivent chaque année, souvent spontanément, de très nombreux projets pour améliorer la qualité et la sécurité des soins.

En 2018, dans l’idée d’encourager encore l’inventivité de ses équipes et de leur offrir une caisse de résonance, le Comité qualité et sécurité du CHUV a lancé un concours annuel de projets internes. Son aboutissement a lieu pendant une journée de présentation et de récompenses, la journée Qualiday, organisée au sein de l’hôpital. Le Comité qualité et sécurité est composé de cadres soignant·e·s, de médecins cheffes et chefs de départements et de services, ainsi que de membres de la Direction générale.

Le jury de la première journée Qualiday a examiné 57 projets.

Première édition du genre, la journée Qualiday 2018 s’est tenue au mois de novembre. Chargés d’examiner 57 dossiers, les membres du jury ont évalué pour chacun son degré d’innovation, son impact potentiel ou déjà réel pour la patiente ou le patient, la possibilité de le transférer dans d’autres services ou encore sa simplicité de mise en œuvre. Le degré de collaboration entre diverses professions de l’hôpital et entre services, que chaque projet implique, faisait également partie des critères de jugement.

En 2018, la journée Qualiday a désigné les cinq lauréats suivants:

Prix du jury pour les meilleurs projets réalisés

Le Service de médecine interne, pour son «point de 8h», organisation d’un colloque quotidien.

Le Service de chirurgie viscérale, pour son application pionnière du programme ERAS pour une meilleure récupération après la chirurgie.

Prix coup de cœur

L’équipe infirmière du Service de chirurgie cardiaque pour son projet de patiente ou patient actrice ou acteur du colloque.

Prix du public

L’Institut universitaire de pathologie (IPA) pour son projet intitulé «Autopsies médicales: un index de contrôle qualité?».

Diplôme du jury

L’équipe de la filière des fractures majeure de l’ostéoporose.