1.2

Évolution de l’activité ambulatoire

Evolution de l’activité ambulatoire

L’activité ambulatoire recensée dans ce tableau correspond à l’activité réalisée une année donnée et facturée pendant la même année en ambulatoire.

2017 2018 2019 Evolution
2018/2019
Prestations du Département de radiologie 54'579'065 46'588'547 48'341'011 3,8%
Prestations du Département de psychiatrie 35'513'311 37'794'338 42'141'533 11,5%
Prestations des autres départements 142'013'102 131'007'667 142'102'566 8,5%
Prestations médicales - TARMED 232'105'478 215'390'552 232'585'110 8,0%
Laboratoire 42'481'958 42'273'376 45'572'305 7,8%
Vente de matériel et de médicaments 67'365'427 71'083'095 78'284'730 10,1%
Dialyses 6'555'719 6'281'934 5'996'894 -4,5%
Autres prestations 14'703'829 20'376'408 21'095'324 3,5%
Total ambulatoire 363'212'411 355'405'365 383'534'363 7,9%

Evolution de l’activité ambulatoire

Prestations médicales TARMED
Vente de matériel et de médicaments
Laboratoire
Autres prestations

Commentaires du tableau et du graphique

En 2019, chaque jour, plus de 3’700 personnes se sont adressées au CHUV pour recevoir des prestations ambulatoires, diagnostiques ou thérapeutiques.

Le Centre de médecine dentaire et orale (CMDO) a été transféré d’Unisanté au CHUV courant 2018. Son activité ambulatoire, facturée distinctement de celle du reste du CHUV, est présentée séparément pour la première fois en 2019.

La croissance de l’activité a été forte entre 2018 et 2019. Au-delà de la croissance annuelle usuelle, 2019 a connu des croissances plus soutenues pour certaines activités:

  • Reprise au CHUV de consultations spécialisées auparavant effectuées par Unisanté (2,1 millions);
  • Développement de l’hôpital de jour du Département des neurosciences cliniques et de la consultation de chirurgie spinale (1,7 million);
  • Forte croissance d’activité en angiologie (postes repourvus), et conséquemment en angioplastie (2,2 millions);
  • Amélioration de la saisie et croissance d’activité en pédiatrie (1,4 million);
  • Montée en puissance du scanner PET acquis en 2018 en médecine nucléaire (1,4 million);
  • Rattrapage du développement de la consultation d’obésité (0,6 million);
  • Développement de l’activité du Centre de la main (0,6 million);
  • Développement de l’activité d’oncologie et fin de la montée en puissance des zones de consultations réalisées en 2018 (0,6 million);
  • Croissance d’activité en psychiatrie, essentiellement du Centre cantonal autisme, de la pédopsychiatrie et du secteur nord, et amélioration de la productivité (2,0 millions).

Le volume de matériel et de médicaments facturés a augmenté de façon importante.

Par ailleurs, des baisses d’activité sont observées localement:

  • Baisse d’activité dans la consultation d’antalgie (-0,4 million);
  • Pour la deuxième année consécutive, légère baisse de l’activité de dialyse liée à l’augmentation de l’offre en ville (-0,3 million).

Enfin, le volume de matériel et de médicaments facturés a augmenté de façon importante (+10%). Cette évolution était avant tout liée à l’augmentation de l’activité en oncologie, en neurochirurgie et en médecine nucléaire, ainsi qu’à un médicament particulièrement onéreux utilisé en pédiatrie.

Les prestations de laboratoire ont également crû de façon significative, notamment en lien avec l’évolution de l’activité en oncologie.

Evolution de l’ambulatoire en psychiatrie

Au Département de psychiatrie, pour la troisième année consécutive, la part du temps de travail dédiée aux soins ambulatoires en présence des patientes et patients (les soins directs) s’est accrue de manière importante. Entre 2018 et 2019, le nombre de contacts journaliers par équivalent plein-temps (EPT) a augmenté de 8,5%. Sur la même période, le nombre de points TARMED facturés par EPT a progressé de 12,4 % (et de près de 20% depuis 2016).

Cette évolution favorable a été obtenue grâce à une forte mobilisation des équipes et un important travail d’information, de sensibilisation et de révision de l’organisation des unités concernées.

En termes d’efficience, cette démarche vise à:

  • Améliorer l’accès de la population à la psychiatrie publique par une diminution des délais de réponse aux demandes de consultation;
  • Accroître et enrichir l’expérience clinique des personnels en formation (médecins et psychologues assistant·e·s) en accordant une part plus importante de leur emploi du temps aux soins en présence de la patiente ou du patient;
  • Assurer un meilleur taux de couverture des charges par les revenus cliniques.

Ces efforts se poursuivront au cours de l’année 2020, afin d’atteindre les objectifs fixés et de pérenniser les résultats obtenus.

Le CHUV reprend les spécialités cliniques d’Unisanté

Suite à la création du Centre universitaire de médecine générale et santé publique Unisanté, le CHUV a repris les spécialités cliniques des entités que le centre regroupe depuis le 1er janvier 2019. Le Département cœur-vaisseaux a repris les activités de cardiologie, tandis que le Département de médecine a repris sous sa responsabilité les activités suivantes:

  • Les consultations de pneumologie, y compris la prise en charge des patientes et patients atteint·e·s de tuberculose;
  • Les consultations de gastro-entérologie;
  • L’antibiothérapie parentérale, dirigée par un médecin cadre des maladies infectieuses.

Ces changements ont eu un impact sur l’organisation du travail. Ils ont entraîné le transfert de plusieurs collaboratrices et collaborateurs. De nouveaux contrats de travail ont été élaborés et de nouvelles équipes se sont constituées. La transition s’est effectuée de manière harmonieuse entre la fin 2019 et le début 2020.