5.5

Développement durable

À fin 2016, vingt des 81 actions de l’Agenda 21 ont été menées à leur terme, six ont dû être abandonnées ou reportées, en lien avec les futurs chantiers. 49 sont toujours en cours dont deux démarrées en 2016 ; six autres sont planifiées pour 2017-2018. Une nouvelle action portant sur la réduction des déchets alimentaires a été ajoutée en 2016.

Thèmes et objectifs

Degré d'atteinte
des objectifs
1. Institution respectueuse de l'environnement 79%
Poursuivre la politique d’achats responsables
Poursuivre et améliorer la gestion responsable des déchets
Maîtriser la consommation des produits de désinfection et de nettoyage et leur utilisation
Concevoir et valoriser les aménagements et les espaces verts
Gérer les risques environnementaux (rejets, émissions, micropolluants, etc.)
2. OPTIMISATION DE LA CONSOMMATION DES RESSOURCES NATURELLES ET ÉNERGÉTIQUES 68%
Elaborer un plan pluriannuel d’assainissement des bâtiments
Poursuivre la réduction de la consommation d’eau
Poursuivre la réduction de la consommation électrique
Poursuivre la réduction de la consommation de papier
3. PRATIQUES DE SOINS RESPONSABLES ET ACTIONS DE SANTÉ PUBLIQUE 76%
Optimiser l’utilisation des produits jetables versus les produits réutilisables
Mettre aux normes et optimiser les locaux sales et développer un concept de déchetterie d’étage
Développer un concept de radioprotection et de documentation des doses d’exposition d’irradiation
Optimiser les examens de laboratoire
Optimiser la gestion du sang
4. CONDITIONS DE TRAVAIL RESPONSABLES 77%
Valoriser les actions dans le cadre de la politique de fidélisation et d’attractivité vis-à-vis des professionnels (job sharing)
Intégrer chacun dans la société et le monde du travail
Conduire le plan de mobilité (personnel, patients, marchandise)
Mettre en œuvre la charte santé et sécurité au travail et le manuel MSST
Diminuer les risques psychosociaux
Mettre à disposition des zones de repos pour le personnel
Développer une restauration collective responsable
Mettre à disposition des outils favorisant les pratiques alternatives de travail
Elaborer et mettre en œuvre une politique de gestion du handicap dans le cadre de la politique.
Global 73%

Le CHUV a poursuivi sa participation à la Plateforme d’échange développement durable (anciennement Plateforme CO2) réunissant la Fédération des hôpitaux vaudois, l'EPFL, l'UNIL, l'École hôtelière et la RTS (nouveau membre 2016) et animée par l'Unité de développement durable du canton de Vaud.

Thème 1 : Institution respectueuse de l'environnement

Beelong - L’indicateur écologique des pratiques d’achats alimentaires

La nourriture représente presque un tiers des émissions de gaz à effet de serre. L’indicateur écologique de la nourriture, Beelong, permet d’évaluer cet impact environnemental et ainsi de donner des clés pratiques à l’industrie de la restauration pour tenter de le réduire. Cet indicateur tient compte des contraintes du secteur. Il s’appuie sur des compromis permettant de faire le lien entre la théorie du développement durable et la réalité du terrain.

Pour le CHUV, l’analyse rend compte d’une note de C- (3,98/6), soit au-dessus de la moyenne de l’indicateur fixée à D.

Pour établir l’indicateur, l’ensemble des bulletins de livraison de la cuisine du CHUV entre janvier-février et août-septembre 2015 ont été analysés. Comme certaines informations sur les produits n'y étaient pas systématiquement disponibles, celles-ci ont été collectées directement auprès des fournisseurs concernés.

Pour le CHUV, l’analyse rend compte d’une note de C- (3,98/6), soit au-dessus de la moyenne de l’indicateur fixée à D. Les résultats démontrent les éléments positifs suivants :

  • l'excellent respect de la saison pour les fruits et les légumes,
  • la bonne maîtrise des quantités de protéines animales consommées,
  • une bonne proportion de produits non-transformés.

Food Waste : le CHUV prend des mesures pour réduire ses déchets alimentaires

Début 2016, une évaluation de la situation des déchets alimentaires a été établie en collaboration avec la Zürcher Hochschule für angewandte Wissenschaften. Les mesures prises suite à ce rapport ont permis une réduction des déchets alimentaires de 3 tonnes par mois.

Thème 2 : Optimisation de la consommation des ressources naturelles et énergétiques

Green-IT

Depuis 2008, les nouvelles générations de postes de travail ont vu leur consommation diminuer de moitié. Cette baisse s’explique par la disparition des lecteurs DVD et par le remplacement des disques durs par des disques SSD (solid-state drive). Cependant, malgré ce progrès important, la consommation globale du parc informatique a continué sa progression. Cela est dû à l'augmentation du nombre d'appareils et à des changements dans les habitudes d'utilisation, par exemple, 20% des PC sont désormais équipés de deux écrans.

À fin 2016, le nombre de PC par imprimante a atteint le taux de 7,6, soit vraisemblablement un des meilleurs résultats en Suisse pour une institution de la taille du CHUV. Le volume des impressions reste stable autour de 50 millions de pages par an.

Enfin, la durée de vie des PC a été augmentée d’une année pour passer progressivement à six ans.

Thème 3 : Pratiques de soins responsables

Ecobilan sur l’utilisation de produits réutilisables versus jetables

Un écobilan a été réalisé pour deux types d’instruments, les pincettes anatomiques et les ciseaux à pansement. Les résultats montrent que les produits jetables émettent 3 à 4 fois plus de gaz à effet de serre que les instruments réutilisables. L’utilisation d’instruments à usage multiple est donc une voie intéressante. Selon les deux autres piliers du développement durable, une évaluation « socio-économique » de cette possibilité sera faite au premier trimestre 2017.

La nouvelle Ordonnance sur la limitation et l'élimination des déchets (OLED) applicable depuis le 1er janvier 2016 devrait amener de nouvelles réflexions quant à l’achat et à l’utilisation de produits réutilisables. Les règlements d’application sont attendus pour 2017.

Thème 4 : Conditions de travail responsables

Santé et sécurité au travail : gestion globale des risques professionnels

En 2016, 573 accidents d’exposition au sang et aux liquides biologiques ont été recensés contre 505 en 2015, soit une progression d’environ 13%. Cette évolution traduit surtout une meilleure déclaration des cas. Par ailleurs, 246 accidents et incidents professionnels ont été dénombrés contre 295 en 2015, soit une diminution d’environ 17%.

Les personnes concernées sont suivies par la médecine du personnel qui leur indique les démarches à entreprendre. Les différents spécialistes en santé et sécurité du travail agissent quotidiennement au sein de l'institution pour empêcher autant que possible ces accidents.

250 analyses détaillées et expertises ont été réalisées en 2016 concernant les postes de travail et la prévention des risques professionnels. Plus de 1000 collaborateurs et collaboratrices ont également participé à une formation sur la protection de la santé au travail.