4.2

Flux du personnel et nominations

Pour maintenir l’excellence de ses prestations, un hôpital universitaire a besoin d’attirer et de garder au sein de ses équipes des collaboratrices et collaborateurs d’exception. En 2016, comme les années précédentes, les nominations aux postes à responsabilité démontrent que le CHUV peut profiter d’un large panel de compétences dans la conduite de ses missions de base.

Nouveaux contrats

Le nombre important de nouveaux contrats s'explique par le fait que le CHUV est un établissement de formation, qu'un grand nombre de personnes quittent au terme de celle-ci. À cela s'ajoutent le renouvellement normal du personnel pour pallier les départs naturels et les retraites, ainsi que l'accroissement de l'activité.

2014 2015 2016
Embauches 2'352 2'427 2'137
Réembauches 966 1'031 1'015
Total 3'318 3'458 3'152

​Pierre-Alexandre Bart

Le 1er août 2016, le Prof. Pierre-Alexandre Bart a remplacé le Prof. Giorgio Zanetti en tant que directeur académique de l'École de médecine. Il occupera ce poste jusqu’en juillet 2020.

Formé à Lausanne, Pierre-Alexandre Bart est spécialisé en médecine interne, en immunologie et allergologie, ainsi qu'en infectiologie. Depuis 2012, il est professeur associé et médecin adjoint du Service de médecine interne. Outre ses recherches sur la vaccination, en particulier contre le VIH, il est très engagé dans l'enseignement pré- et post-gradué, notamment pour la formation continue des médecins de premier recours et des spécialistes.

​Silke Grabherr

Au 1er janvier 2016, la Dr Silke Grabherr a succédé au Prof. Patrice Mangin comme directrice du Centre universitaire romand de médecine légale. Elle dirigeait jusqu’alors l’Unité d’imagerie forensique.

Silke Grabherr est considérée comme la référence internationale dans le domaine de l’angiographie post-mortem. Cette technique unique au monde permet de visualiser précisément la circulation sanguine grâce à une machine à perfusion développée spécialement pour cet usage et ainsi d’identifier l’origine exacte d’une hémorragie.

​Tiia Kuuranne

Depuis le 1er octobre 2016, le Laboratoire d'analyse du dopage est dirigé par la Dre Tiia Kuuranne. Après vingt-cinq années d'activité, le Prof. Martial Saugy quitte l'unité pour se concentrer sur la recherche fondamentale au sein d'une nouvelle structure, le Centre de recherche et d’expertise des sciences antidopage (REDs).

Tiia Kuuranne est née en Finlande. Après des études en chimie pharmaceutique, elle se spécialise dans la détection des produits dopants et prend en 2009 la tête du Doping Control Laboratory d’Helsinki, un poste qu'elle quitte pour rejoindre l’équipe lausannoise en juin 2016. L'entité d'environ 25 personnes, qu'elle dirige désormais, compte parmi la trentaine accréditée par l’Agence mondiale antidopage.

Fred Paccaud

Suite au départ à la retraite du Prof. Patrice Mangin, la Direction générale a nommé le Prof. Fred Paccaud à la tête du Département universitaire de médecine et santé communautaires dès le 1er janvier 2016.

Professeur d’épidémiologie et de santé publique, Fred Paccaud dirige l'Institut universitaire de médecine sociale et préventive depuis vingt-huit ans. Il est également directeur de l'École romande de santé publique, pôle romand de la Swiss School of Public Health.

Homme de grande expertise et de communication, il est régulièrement sollicité par les autorités locales et internationales sur les stratégies de prévention des maladies et sur l’organisation du système de santé. Il intervient également fréquemment dans les médias sur les actualités de santé publique.

​Andrea Superti-Furga

Le Prof. Andrea Superti-Furga a été nommé à la tête du nouveau Service de médecine génétique créé le 1er juillet 2016. Ce service réunit l'ancien Service de génétique médicale et ses laboratoires ainsi que le Centre des maladies moléculaires et son laboratoire.

Titulaire depuis 2010 de la chaire d’excellence Leenaards, Andrea Superti-Furga est un expert de la médecine génétique et moléculaire. Sa mission au sein de ce nouveau service consistera à assurer le diagnostic et la prise en charge transversale des patients souffrant de maladies génétiques. Il participera par ailleurs activement au développement de la médecine personnalisée.

​Vincent Schneebeli

Vincent Schneebeli a été nommé directeur des soins du Département de psychiatrie le 1er octobre 2016. Dotée de 349 lits d'hospitalisation et d'un grand nombre de structures ambulatoires, la psychiatrie constitue le plus grand département clinique du CHUV.

Diplômé en soins infirmiers psychiatriques en 1988, Vincent Schneebeli a consacré son parcours professionnel à la psychiatrie vaudoise. Gestionnaire confirmé, il manifeste un intérêt constant pour la pratique clinique et décroche en 2014 un Diplôme de formation supérieure spécialisée en clinique familiale et pratiques systémiques à l'Université Paris 8. Il dispose également d'une solide expérience dans l'enseignement. Enfin, il intervient régulièrement en tant que conférencier, superviseur ou consultant.

Jean-François Tolsa

Actuel chef du Service de néonatologie, le Prof. Jean-François Tolsa a été nommé à la tête du Département médico-chirurgical de pédiatrie le 1er janvier 2016. Une de ses missions principales a consisté en la préparation du nouveau Département femme-mère-enfant qui a ouvert ses portes en janvier 2017.

Jean-François Tolsa a acquis au fil des ans une large expérience clinique dans le domaine particulier des soins intensifs spécialisés aux nouveau-nés. Il possède notamment une large expertise dans le domaine de l’hypertension pulmonaire du nouveau-né tant sur le plan de la recherche fondamentale que clinique. Très engagé dans l’enseignement prégradué, il a également joué un rôle majeur dans la création d’une formation spécifique en soins infirmiers pour les nouveau-nés à risque.

​Pierre Vogt

Au 1er janvier 2016, le Prof. Pierre Vogt a été nommé chef du nouveau Département cœur-vaisseaux, avec pour mission de le rendre opérationnel au 1er janvier 2017. Une démarche menée à son terme grâce à l’équipe de projet et aux chefs des services concernés.

Précédemment chef du Service de cardiologie, Pierre Vogt possède une grande expérience en cardiologie générale aussi bien qu'interventionnelle. Il est notamment à l’origine du Centre de résonance magnétique cardiaque, et du renforcement de la structure « insuffisance cardiaque et greffe ». Depuis 2010, il coordonne également la filière STEMI, prenant en charge les personnes victimes d’un infarctus aigu du myocarde.