3.1

Achats

Centrale d’achats et d’ingénierie biomédicale (CAIB)

En septembre 2021, Elvis Fontaine a été nommé directeur de la Centrale d’achats et d’ingénierie biomédicale (CAIB). Il possède une solide expérience dans la prise en compte des aspects du développement durable pour les achats publics. C’est un atout majeur pour répondre aux défis importants à venir.

La CAIB accompagne ses employées et employés en les formant en vue d’approfondir les échanges avec les fournisseurs.

La CAIB a mis en œuvre une politique d’achats durables dans le secteur hospitalier depuis de nombreuses années. Afin que la mise en œuvre de cette politique soit à la hauteur des enjeux, la profession d’acheteuse ou acheteur continue d’évoluer. La CAIB accompagne ses employées et employés en les formant en vue d’approfondir les échanges avec les fournisseurs, et de permettre aux acheteuses et acheteurs de coordonner les achats durables. Elles et ils doivent savoir utiliser tous les leviers à leur portée et favoriser la démarche auprès des fournisseurs. La formation continue étant essentielle pour développer cette expertise, la CAIB a mis sur pied une formation en partenariat avec la société ecoLive et le Centre des formations du CHUV.

Intégrer les bonnes pratiques d’achats permet de construire une vraie démarche d’échanges avec les fournisseurs en intégrant les critères de durabilité, au-delà de la capacité technique ou de la solidité financière des prestataires. De la même manière, une vraie culture de l’évaluation des fournisseurs, y compris sur ces critères de durabilité, est favorisée afin de qualifier ceux qui sont engagés dans une démarche responsable.

Déjà engagé, le processus a besoin d’être consolidé et ancré dans la durée.

Les labels MSC et ASC seront favorisés pour l’ensemble des produits issus de la pêche.

Concernant les achats alimentaires, plusieurs objectifs ont été fixés et doivent être atteints d’ici à 2024. Les œufs frais et pasteurisés devront venir à 100% de Suisse, de même que la viande quand c’est possible. Lorsque l’approvisionnement national n’est pas possible, ces produits devront venir au plus loin d’Europe. Les labels MSC et ASC seront favorisés pour l’ensemble des produits issus de la pêche, de même que des labels bio et de commerce équitable pour les thés et cafés. L’offre de produits particulièrement sensibles sera par ailleurs réduite, comme les crevettes et les espèces de poissons considérées comme issues de la surpêche par le WWF.

Objectifs réalisés en 2021

  • 100% des œufs frais et pasteurisés sont venus de Suisse, soit:
    • 34’600 œufs entiers frais
    • 14’000 litres d’œufs liquides
  • 100% de la viande de chasse et d’agneau est venue d’Europe (antérieurement de Nouvelle-Zélande)
  • 60% des poissons frais et surgelés et crustacés ont reçu les labels MSC/ASC qui certifient les produits de la mer durables