5.4

Une étude sur l'impact de la vie moderne sur le sommeil

Projets humanitaires CHUV

Montant:

0 franc

Pays:

Afrique subsaharienne

Nombre de professionnels:

1

Vraisemblablement, le fait d'être connecté 24h sur 24h, ainsi que les écrans omniprésents et les éclairages artificiels ont un effet négatif sur la qualité de notre sommeil. Cependant, du fait qu'on ne trouve plus, dans les sociétés occidentales, de personnes non exposées à la vie moderne, il est impossible de le démontrer objectivement.

Il existe au Bénin des populations très proches génétiquement (ethnie Fon) qui vivent à des stades de développement très différents. Dans le village de Tanve, à l’intérieur des terres, les habitants vivent au rythme de la nature, sans éclairage artificiel, sans trafic routier ou téléphone portable. A Cotonou au contraire, la vie moderne a pris le dessus avec un trafic intense et des écrans connectés omniprésents. L’idée de l’étude BeSAS (Benin Sleep and Society) consiste à mesurer les rythmes et les habitudes de sommeil de ces deux populations et de comparer leurs plaintes et pathologies liées au sommeil. Un échantillon aléatoire de 2 x 1200 participants est étudié dans ces deux régions à l’aide de capteurs de mouvements portés jour et nuit (sleep/wake pattern) et de questionnaires administrés par des enquêteurs locaux. Le centre du sommeil du CHUV (CIRS) est impliqué dans la mise sur pied et l’analyse des données de cette étude unique en son genre.